Diplôme Universitaire de Français Langue Etrangère – DUFLE

Une formation unique au Japon reconnue à l’international pour devenir un professionnel de l’enseignement du français.

 

Formation présentielle en août et septembre 2018 à l’Institut français du Japon à Tokyo. Formation validée sur l’année universitaire française 2018-2019.

 

Institut français du Japon – Tokyo a créé ce diplôme en partenariat avec Université du Maine (France) sous le patronage de l’Ambassade de France au Japon avec le soutien de la Société Japonaise de Didactique du Français (SJDF) et de la Société Japonaise de langue et littérature française (SJLLF)

 

 

  1. Une formation intensive pour les professeurs ou futurs professeurs de FLE au Japon
  2. Une formation complète et équilibrée
  3. Un curriculum de qualité
  4. Une équipe de professionnels compétents
  5. Modalités d’inscription, de travail, d’évaluation
  6. Des conditions idéales pour étudier
  7. Témoignages
  8. Exemples de mémoires de recherche

1 – Une formation professionnalisante intensive pour les professeurs ou futurs professeurs de FLE au Japon

Français pour enseignantsUne formation diplômante et professionnalisante

Le DUFLE est une formation complète qui vise l’appropriation des connaissances théoriques et des savoir-faire pragmatiques de la didactique et de la méthodologie d’enseignement du FLE au Japon, tout en sensibilisant les stagiaires au caractère interculturel de l’enseignement. Cette formation est validée par un diplôme, Diplôme Universitaire de Français Langue Etrangère, délivré par l’Université du Maine et l’IFJT. Ce diplôme est reconnu par le Réseau culturel français au Japon ainsi que les universités françaises. Sa reconnaissance est aussi internationale.

Pour les professeurs, les étudiants et les professionnels

Le DUFLE est ouvert aux Francophones d’origine et aux Japonais maîtrisant la langue française (niveau B2 minimum requis mais niveau C1 de préférence). Il s’adresse en priorité:

  • à des professeurs sans formation universitaire française de FLE enseignant le français au Japon,
  • à toutes les personnes ayant suivi une formation FLE non diplômante (stage de printemps au Japon, stage en France: BELC, CAVILAM, CLA etc.), disposant ou non d’une première expérience dans le domaine du FLE,
  • à toutes les personnes se destinant à l’enseignement du français, étudiants ou personnes en reconversion professionnelle disposant ou non d’une première expérience dans le domaine du FLE.

NB: un niveau d’études supérieures d’au moins deux années est requis et l’admission se fait après validation des dossiers par l’université du Maine. Pour les personnes japonaises, un séjour long ou un échange universitaire en France est un plus, mais n’est pas obligatoire.

Le DUFLE, pour quoi faire?

Les débouchés du DUFLE sont multiples. En tant que formation initiale à l’enseignement du français langue étrangère, ce diplôme permet:

  • l’enseignement du français comme langue étrangère (FLE) à tous publics, adolescents et adultes,
  • la poursuite d’études de FLE sur place ou à distance offrant une équivalence pour s’inscrire en Master 1 à l’Université du Maine en France ou dans d’autres universités françaises (en présentiel ou à distance, selon calendrier de rentrée universitaire française et sous réserve de validation du niveau académique),
  • d’autres perspectives professionnelles: conception de matériel pédagogique et de programme de cours, fonctions de jury d’examen…

Comité pédagogique et scientifique

  • Directeur des Cours de l’Institut français du Japon – Tokyo
  • Directeur de la filière didactique des langues et professeur de l’université du Maine
  • Attaché de coopération pour le français à l’Ambassade de France à Tokyo

Patronage

Le DUFLE est placé sous le patronage de l’Ambassade de France au Japon. Avec le soutien de la Société Japonaise de Didactique du Français (SJDF) et de la Société Japonaise de Langue et Littérature Françaises (SJLLF). Le «Diplôme Universitaire de Français Langue Etrangère» est reconnu par le Réseau Culturel Français au Japon et à l’international.

2 – Une formation complète et équilibrée

Le DUFLE en quelques points:

  • Une formation complète: 84 heures de cours et de pratiques de classe en présentiel (1/2 de la note finale), 35 heures de cours à distance (1/4 de la note finale), 40 heures de recherche (1/4 de la note finale)
  • 5 modules en trois blocs: bloc connaissances (modules 1 et 2), bloc méthodologie et pratique (modules 3 et 4), bloc approfondissement et recherche (module 5).
  • Des formateurs de qualité : une équipe de professionnels français ou japonais, qui pratiquent l’enseignement du français dans différents contextes. Tous sont formés et qualifiés, et très motivés.
  • Un diplôme: le Diplôme Universitaire de Français Langue Etrangère émis par l’Institut français du Japon – Tokyo et par l’Université du Maine.
Diplôme Universitaire de Français Langue Etrangère - DUFLE

3 – Un curriculum de qualité

Module 1: Langue française pour le FLE

35 heures, à distance avec l’Université du Maine.

Objectifs
  • Obtenir et/ou renforcer des connaissances scientifiques en phonologie, phonie/graphie, énonciation et morphosyntaxe.
  • Etre capable de reconnaître et d’expliquer des phénomènes de langue afin de pouvoir les décrire et les faire manipuler dans la classe.
Modalités d’apprentissage Travail individuel / à distance / avec forum de discussion
Mots-clés Morphosyntaxe, graphie/phonie, énonciation

Module 2: Problématiques culturelles françaises et interculturelles

18 heures, sur place à l’Institut français du Japon – Tokyo.

Objectifs
  • Être capable de mettre en perspective les aspects culturels dans une classe de FLE
  • Identifier et analyser ces aspects culturels dans des manuels de FLE
  • Mettre en place une approche interculturelle de l’enseignement
Modalités d’apprentissage Travail en groupe classe / petits groupes / Individuel
Mots-clés Ouverture aux autres cultures, les représentations, la francophonie

Module 3 : Méthodologie du FLE

36 heures, sur place à l’Institut français du Japon – Tokyo

Objectifs
  • Connaître les bases historiques de l’enseignement du FLE afin de mieux comprendre les approches d’aujourd’hui
  • Pouvoir sélectionner un manuel et justifier son choix par rapport à l’analyse de la démarche méthodologique utilisée, son public, son institution
  • Pouvoir élaborer une séquence didactique organisée et cohérente.
  • Etre capable d’évaluer l’atteinte des objectifs
Modalités d’apprentissage Travail en groupe classe / petits groupes / Individuel
Mots-clés

Théories de l’apprentissage, les évolutions méthodologiques, le CECRL, la séquence didactique, les modalités d’évaluation

Module 4: Pratiques de classe

30 heures, sur place à l’Institut français du Japon – Tokyo

Objectifs
  • Pouvoir sélectionner des techniques d’enseignement en adéquation avec le public visé et le contenu enseigné
  • Être capable d’analyser des pratiques de classe, et de critiquer ou de justifier les choix d’un enseignant
  • Développer une capacité d’autocritique sur son propre enseignement
Modalités d’apprentissage Travail en groupe classe / petits groupes / individuel
Mots-clés Terminologie et notions en didactique du FLE, activités de classe

Module 5: Approfondissement et réflexion

40 heures. A distance

Objectifs
  • Être capable de réinvestir des connaissances dans une réflexion personnelle à partir des sujets abordés pendant la formation en présentiel.
  • Développer un sens critique vis à vis de son enseignement et/ou d’un système d’enseignement.
  • Etre capable de présenter cette réflexion personnelle de manière construite, organisée et cohérente en une trentaine de pages.
Modalités de travail Travail individuel
Mots-clés Lectures, réflexion et réflexivité, réutilisation des acquis

4 – Une équipe de professionnels compétents

Les formateurs – ordre alphabétique

Albéric DERIBLE

Albéric DERIBLEProfesseur-Coordinateur à l’Institut Français du Japon-Tokyo, docteur en sciences du langage (sémantique cognitive) de l’université de Rouen Formateur du « module Pratiques de classe ».

Gaëlle FRENEHARD

Gaëlle FRENEHARDCoordinatrice de projets pédagogique à l’Institut français du Japon – Tokyo, Master 2 Professionnel du FLE/S, FLS-sco et FOS: expertise, conception et organisation – Habilité à former des jurys DELF DALF. Formatrice « Module Méthodologie du FLE » et « Module Pratiques de classe ».

Sébastien JAFFREDO

Sébastien JAFFREDOProfesseur à l’Institut français du Japon – Tokyo – Responsable des cours en ligne e-francais. Maîtrise de FLE à l’Université Paris 5 René Descartes – Habilité à former des jurys DELF DALF Tuteur « Module Pratiques de classe »

Sachiko KOMATSU

Sachiko KOMATSUMaître de conférences à l’Université de Tsukuba – DEA de littérature française à l’Université Paris IV, DEA de didactologie des langues et des cultures à l’Université Paris III Formatrice « Module Problématiques culturelles françaises et interculturelles »

Christophe LAVIGNASSE

Christophe LAVIGNASSEProfesseur à l’institut français du Japon – Tokyo. 20 ans d’expérience avec un public jeune (école primaire et secondaire) et adulte. Spécialisé en enseignement du public précoce. Animation d’ateliers et rédaction d’articles sur les activités ludiques en classe de langue. Tuteur « Module Pratiques de classe »

Jérôme LE BOIS

Jérôme LE BOISProfesseur à l’Institut français du Japon – Tokyo – Doctorat d’histoire, sociétés et civilisations de l’INALCO, CEJ, Paris Formateur « Module Problématiques culturelles françaises et interculturelles »

Christelle LE CALVE

Christelle LE CALVEProfesseur-Coordinateur à l’Institut français du Japon – Tokyo – Master 2 de diffusion des langues, politiques linguistiques, plurilinguisme et TICE à l’Université d’Angers. Coordinatrice « Module Méthodologie du FLE »

Christian PELISSERO

Christian PELISSEROProfesseur-Coordinateur des épreuves DELF DALF à l’Institut français du Japon – Tokyo – Habilité à former des jurys DELF DALF. Docteur en Sciences de l’éducation, discipline didactique des langues à l’Université Bretagne-Loire. Formateur « Module Méthodologie du FLE »

Vincent PIRIOU

Vincent PIRIOUProfesseur à l’Institut français du Japon – Tokyo, à ICU et à l’université Sophia – Master 2 Didactiques des langues (Inalco) – Tuteur « Module Pratiques de classe »

François ROUSSEL

François ROUSSELMaître de conférences à l’Université Daito Bunka, DEA d’études japonaises – Maîtrise d’histoire française des Universités Paris Diderot et Paris 1 Panthéon-Sorbonne Coordinateur « Module Problématiques culturelles françaises et interculturelles »

Ryoko TOKIWA

Ryoko TOKIWAProfesseur à l’Institut français du Japon – Tokyo – DEA en didactologie des langues et des cultures de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud (cohabilitation avec l’Université Paris III – Sorbonne Nouvelle), Tutrice « Module Pratiques de classe »

5 – Modalités d’inscription, de travail, d’évaluation

1. Candidature

Envoyez votre CV et une lettre de motivation expliquant votre intérêt pour le DUFLE par courriel à l’adresse dufle@institutfrancais.jp entre le 1er février et le 30 avril 2018. Votre dossier sera examiné et les candidatures retenues seront validées par le comité scientifique. Si nécessaire, des entretiens téléphoniques pourront avoir lieu. Le niveau de langue et les aptitudes à la communication constituent cependant des pré requis indispensables (niveau C1 du CECR). Vous devez également vous assurer de vos disponibilités pour les dates de formation et d’évaluation indiquées ainsi que de la régularité de vos conditions administratives de séjour au Japon pendant la période complète de formation et d’évaluation. En effet, cette formation ne donne pas droit à un visa étudiant.

2. Inscriptions, prix et financement

Une fois votre candidature acceptée vous devez vous inscrire auprès de l’Institut français du Japon – Tokyo et de l’Université du Maine. Cette formation au français langue étrangère coûte 190,000 ¥, payable en 1 fois avant le 15 juin 2018.

3. Lectures préalables

Vous recevrez par courriel après votre inscription un dossier de lectures préalables à faire avant le début du stage.

4. Calendrier DUFLE 2017 prévisionnel

Formation en présentiel 20 août – 7 septembre 2018
Formation à distance 8 septembre – 10 novembre 2018
Évaluation sur table 11 novembre 2018
Remise dossiers réflexion 6 janvier 2019

La formation débute le lundi 20 août 2018 par une séance d’information générale et de rencontre avec les coordinateurs / formateurs.

Les cours sur place (modules 2, 3 et 4) ont lieu à l’Institut français du Japon – Tokyo du 20 août au 7 septembre, du mardi au vendredi, de 9h15 à 18h. Cependant 2 soirées pourront être prises dans le cadre de la pratique de classe, plus précisément du tutorat.

Le cours à distance (module 1) débute le 8 septembre et se conclut le 11 novembre.

Des épreuves sur table visant à évaluer les modules 1, 2 et 3 sont organisées à l’Institut français du Japon – Tokyo le dimanche 11 novembre 2018, sur une journée.

Les dossiers de recherche personnelle seront à rendre au plus tard le 6 janvier 2019 à l’IFJ Tokyo, par voie postale et par courriel.

5. Evaluation

L’assiduité est obligatoire : plus de 10% d’absence implique la non validation du ou des modules de la formation présentielle et le non remboursement des frais acquittés. Chaque module sera évalué sur 20 et il faut une note finale de 50 au minimum pour obtenir le DUFLE. Le jury se réunira en février 2019 et les stagiaires admis seront avertis par courriel. Les diplômes DUFLE seront joints par voie postale en mai 2019 au plus tard.

6 – Des conditions idéales pour étudier

Sur place, toutes les ressources en FLE

L’Espace Pédagogique de la Médiathèque de l’Institut est à votre disposition avec la plupart des manuels et autres ouvrages d’enseignement du FLE ainsi que toutes les références qui comptent en didactique des langues. Vous disposez ainsi des outils indispensables à la réalisation de vos recherches et à la rédaction de votre mémoire.

Apprendre, se détendre, se ressourcer dans le quartier très apprécié de Kagurazaka!

Français pour enseignantsA 10mn de la sortie Est (JR) ou B3 (Métro) de la gare Iidabashi, elle-même à 10mn en train de la gare de Tokyo, à 45mn de l’aéroport de Haneda ou 1h30 de l’aéroport de Narita, l’Institut est situé au coeur de Tokyo. Son jardin est un véritable havre de paix, présentant les conditions idéales pour étudier. Avant ou après les cours, pendant les pauses, profitez de quelques instants sous un parasol de la terrasse, débattez avec vos collègues stagiaires au C@fé ou bien rafraîchissez vos connaissances en gastronomie française dans notre restaurant la Brasserie de l’Institut. Et c’est aussi l’occasion de profiter de toutes les activités culturelles de l’Institut: cinéma, expositions, débats… C@fé de l’Institut: boissons à partir de 200¥, sandwichs à partir de 410¥. Brasserie de l’Institut: le midi, formule à partir de 1200¥, le soir menu à partir de 3800¥ (fermée le lundi). Internet sans fil gratuit.

7 – Témoignages

Sophie Hadjur

  • DUFLE 2009/2010
  • Professeur de FLE indépendante, So French Lessons
  • Lyon (69)

J’ai enseigné le FLE de manière indépendante à Tokyo pendant quatre ans, mes élèves étaient aussi bien des enfants que des adultes. La majorité de mes cours étaient individuels mais j’ai aussi eu des groupes de 4 et 6 personnes. Il s’agissait principalement de Japonais désirant apprendre le français, de Franco-Japonais avec un besoin de soutien pour suivre la scolarité du lycée franco-japonais ou de Français scolarisés dans le système anglo-phone qui voulaient continuer à pratiquer le français.
Par la suite, je suis allée deux ans à Singapour et comme j’avais envie de travailler avec des collègues et faire partie d’une équipe je me suis adressée à l’Alliance Française de Singapour. Par chance, ils ouvraient de nouveaux cours destinés à un public jeune voir très jeune… J’ai donné des cours à des petits de 1 an, accompagnés d’un de leur parent. J’ai aussi eu des groupes d’adultes de tout âge et des groupes de salariés d’entreprise.
De retour en France en 2014, j’ai décidé de travailler de manière indépendante, j’ai crée So French Lessons avec le statut d’auto-entrepreneur et au bout de 2 ans et demi mon emploi du temps était complet. Il existe une réelle demande de cours de FLE à Lyon, mes élèves ont de 5 à 50 ans. Ils sont en majorité japonais 😉 mais j’ai aussi beaucoup d’autres nationalités. J’apprécie énormément cette diversité, aussi bien au niveau des âges que des pays d’origine.
En tant qu’indépendante, il est plus facile de travailler avec des particuliers, car les grandes entreprises travaillent avec des grosses écoles de langue. Actuellement, j’ai quand même quelques salariés en direct, d’autres via une école de langues parisienne qui a des demandes de formation à Lyon mais pas de professeur et je vais former en 2018 des professeurs d’une grande école de commerce lyonnaise.
Pour moi l’enseignement du FLE comble toutes mes attentes professionnelles, je rencontre au quotidien des personnes passionnantes: mes élèves!
Très bonne formation, les formateurs sont divers et variés, ils m’ont tous apporté quelque chose de différent. J’ai aussi apprécié l’aspect multi-culturel du groupe d’étudiants, nos échanges étaient enrichissants. Cette formation m’a permis de me sentir légitime pour me lancer dans l’enseignement du FLE, après mon expérience de professeur des écoles.

Catherine Lemaître

  • DUFLE 2012
  • Professeur de FLE
  • Institut français du Japon-Tokyo

Une formation variée et complète, permettant d’aborder les aspects tant théoriques que pratiques de la didactique du français, par une équipe très compétente et motivée. Les 3 semaines de présentiel permettent non seulement d’échanger difficultés et expériences mais aussi de créer des relations fortes et durables avec ses confrères et consoeurs. Une suggestion: créer un DUFLE II d’approfondissement!

Christophe Masdebrieu

  • DUFLE 2014/2015
  • Professeur de FLE
  • Université de Shimane

Je suis entré à l’université de Shimane en 2005. Je suis arrivé à ce métier d’enseignant de français un peu par hasard. Ce n’est en aucun cas une vocation!
En 2014, j’avais donc déjà presque dix ans d’ancienneté quand j’ai commencé la formation du DUFLE. Je dois avouer que je ne connaissais pas grand chose au FLE et à la didactique en général. Durant les 3 semaines qu’a duré la formation, j’ai appris toute la base du contenu d’enseignement et la gestion d’une classe. Après 3 semaines passées à Tokyo, je n’étais plus le même homme, je voyais enfin comment aborder toutes mes classes de langues. Cela m’a donné une confiance qui me manquait jusque-là.
Depuis la formation, je me suis intéressé au FLE et j’ai complété ma formation moi-même, et je continue encore. Aujourd’hui, je me sens professeur de français à part entière, et bien mieux dans mon travail.
La formation du DUFLE est un excellent compromis entre la théorie et la pratique. Nous avons étudié l’historique de l’enseignement des langues étrangères, les évolutions au cours du temps, la relation enseignant-apprenant. Mais aussi, nous avons fait des travaux pratiques pour nous mettre en situation d’apprentissage, pour savoir ce qu’il faut améliorer. La consigne était de toujours objectiver notre travail, de se mettre à la place de l’apprenant et voir, sentir, si ce qu’on lui dit est compris ou pas.
Je terminerai par la qualité des enseignants qui nous ont insufflé leur savoir, leur passion et leur bienveillance. L’équipe qui encadrait la formation était à la fois rigoureuse dans l’apprentissage des acquis, mais aussi proche de nous. Je ne pense pas me tromper en disant que les 19 participants de la session de 2014 sont rentrés enthousiasmés par leur formation.
À ceux et celles qui souhaitent enseigner le français mais qui n’ont pas encore les bases, je dirai simplement que participer au DUFLE est une formation avec retour immédiat sur investissement.

Machiko Nakagawa

  • DUFLE 2015/2016
  • Chargée de cours FLE
  • Université de Keio, Faculté d’économie (Hyoshi)

La formation du DUFLE a été très fructueuse.
Ce programme permettait aux stagiaires, à mon avis, d’apprendre de façon active.
Avant, c’était, pour ainsi dire, comme si je conduisais sans permis de conduire. Cette formation m’a donné des outils pour analyser de manière critique mes cours et par là pour tenter de les améliorer.

7 – Exemples de mémoires de recherche