© Nicolas Clauss

TABLE RONDE
50 ANS D’ART VIDEO  (1963-2013)

Mardi 19 février 2013, de 18h à 21h
Institut français du Japon – Tokyo, Espace Images
En présence de : 
Hirofumi Sakamoto (Japon), historien de l’art de l’art vidéo, Kentaro Taki (Japon), artiste, responsable du Video Center de Tokyo, Ko Nakajima (Japon), artiste, Mickael Goldberg (Canada/Japon) artiste, il a aidé à l’organisation de la 1ere exposition d’art vidéo au Japon (1972), et Marc Mercier (France), directeur artistique des Instants Vidéo, artiste et critique

Entrée gratuite
Réservations : 03-5206-2500 (Institut français du Japon – Tokyo)


– Les réservations se font sur la base du premier arrivé, premier servi. Une fois l’ensemble des places écoulé, aucune réservation ne sera acceptée.
– L’admission n’est plus possible une fois l’événement commencé.
– Le placement dans la salle est libre


L’histoire officielle de l’art vidéo situe l’origine de cet art à l’occasion d’une manifestation Fluxus en Allemagne (1963), au cours de laquelle les artistes Nam June Paik (Corée) et Wolf Vostell (Allemagne) firent œuvre de pionniers. Cependant, il est intéressant de noter que dans chaque pays l’art vidéo a une histoire singulière. Les participants à cette table ronde donneront leur version pour le Japon, la France, le Maghreb, le Moyen-Orient…

Programmation :

Videoflashs de Michel Jaffrennou et Patrick Bousquet (France, 1982) 8’
Les Videoflashs ont été conçus comme de petits intermèdes proposant des combinaisons entre des éléments plastiques, une anecdote à tendance humoristique voire poétique, et un jeu insolite sur l’image télévisuelle.

Dog duet
de William Wegman (USA, 1975) 2’38

Dog Duet, a nearly silent video piece, focuses on Man Ray and another dog, side-by-side, intently watching something off-screen (see Figure 3). The dogs’ heads move in unison, almost always in the same direction, following the trajectory of an object, the identity of which is only at the end revealed.

Dog duet de Pascal Lièvre (France, 2009) 2’59
Dog Duet de William Wegman rejoué par des humains. Performance accomplie par Lola Peuch et Vincent Lorgé.

Solo de Robert Cahen (France,1989) 4’
Cette chorégraphie de Bernardo Montet, imaginée et créée pour être filmée par Robert Cahen, construite sur la musique de Michèle Bokanowski, parle de la solitude du danseur au centre de l’arène. Cette œuvre est une commande de la télévision espagnole RTVE pour la série « El arte del video ».

Répons de Marylène Negro (France, 2009) 3’20
Contribution à « Outrage & Rébellion », un film collectif initié par Nicole Brenez et Nathalie Hubert pour protester contre la violence policière et les ravages du flashball, peu après la répression d’une manifestation à Montreuil, en juillet 2009, au cours de laquelle un jeune réalisateur a perdu un œil.

Kolo de Natacha Paganelli (France, 2009) 9’
Kolo déploie sur une musique de Matthieu Chauvin une féerie théâtrale qui pourrait faire penser à quelque version minimaliste des inventions chorégraphiques du temps des Ballets russes… Avec une grande économie de moyens transcendée par un subtil travail de montage, elle fait surgir à la manière d’un kaléidoscope, la fiction d’une foisonnante vitalité populaire. A travers une Nature recomposée, elle dévoile par la métaphore, l’utopie d’un esprit national, socle des traditions folkloriques.

Intermedia Omnibus de Michael Goldberg (1972) 3′

Playback de Nobuhiro Kawanaka (1972) 2′

EAT de Yamaguchi Katsuhiro (1972) 2′

Un extrait de Old People’s Wisdom de Fujiko Nakaya (1973) 2′

Metastasis de Toshio Matsumoto (1971) 7′

Un extrait de Under A Bridge de Video Earth Tokyo (Ko Nakajima) (1974) 7′

Register Yourself de Takahiko Iimura (1978) 5′

About a Theological Situation in the Society of the Spectacle de Masayuki Kawai (2001) 6′

Rikuzentakata le 20 mars 2011 de Michael Goldberg (2011) 1’20

02
19
18:00 - 21:00


Institut français du Japon - Tokyo, Espace images
〒 162-8415
15 Ichigaya-funagawara-machi, Shinjuku-ku Tokyo

<< Digital Choc 2013 : Territoires numériques