LA REPRESENTATION DES FEMMES AGEES

DANS L’ART ET LA SOCIETE

Cycle de rencontres et de lectures

 

Au sein d’une société vieillissante, la place des femmes âgées et leurs représentations ne semblent pas avoir beaucoup évolué depuis que Susan Sontag mettait en avant, en 1972 déjà, la double peine de la vieillesse pour les femmes. Les femmes ont toujours déjà l’appréhension ou la conscience de la vieillesse à venir, et avec elle l’invisibilisation sociale qui en découle. Au-delà des questions d’infécondité liées à l’avancement de l’âge, les catégories de jeune et de vieille polarisent le regard. L’injonction à dissimuler les traits du vieillissement et la criante invisibilité des femmes âgées dans les représentations contemporaines participe à masquer ces femmes dont l’âge, la connaissance, l’expérience, sont perçus comme une menace. Cette « péremption » de l’attractivité sociale féminine ne doit pas devenir un impensé d’une époque qui voit cette population devenir majoritaire, mais se doit d’être questionnée notamment en opposition à l’homme vieillissant.

Du 22 avril au 26 septembre 2021, le Mori Art Museum organise l’exposition Another Energy: Power to Continue Challenging. Cet événement met à l’honneur 16 artistes femmes internationales, âgées de 71 à 105 ans, dont deux artistes basées en France, présentant des œuvres anciennes, pour certaines connues, et de nouvelles œuvres créées spécialement pour l’exposition. Les enjeux actuels de visibilité des femmes, notamment des artistes, sont aussi au cœur de cette démarche.

Cet événement, et la sortie au Japon du livre de Mona Chollet Sorcières, la puissance invaincue des femmes (aux éditions Kokusho Kankokai), nous a ainsi incité à placer les femmes âgées sur le devant de la scène et à réfléchir ensemble à leur place dans les représentations et dans nos sociétés contemporaines.

La situation sanitaire nous a amenés à proposer un format 100% en ligne, stimulant, composé d’une rencontre, d’une interview d’artiste et d’un programme de lectures qui donne la voix à ces femmes.

 

Lancement le 29 mai 2021
Participation gratuite sans réservation

Organisation : Institut français du Japon
Co-organisation : Saitama Art Theater
En collaboration avec : Mori Art Museum

 

****************

 

 

Yamanba et grand-mère : la représentation des femmes âgées, rencontre entre Mona Chollet et Aomi Okabe
Langues : français et japonais, avec traduction consécutive

Quelle est l’imagerie collective construite autour de la femme âgée ? Quelles sont les conséquences de ces représentations dans les œuvres d’art, et plus largement dans la société ? Pour réfléchir à cela, Mona Chollet, sociologue et journaliste, en écho au chapitre « L’ivresse des cîmes » de son livre Sorcières, la puissance invaincue des femmes, discutera avec Aomi Okabe, critique d’art, autour de la question de la représentation des femmes âgées.

 

MONA CHOLLET

Mona Chollet est une journaliste et essayiste franco-suisse. Après une licence en lettres à Genève, elle a étudié le journalisme à l’École supérieure de journalisme de Lille. Elle est journaliste et cheffe d’édition au Monde Diplomatique. Elle a notamment publié Beauté fatale, les nouveaux visages d’une aliénation féminine (2012), Chez soi. Une odyssée de l’espace domestique (2015) et Sorcières, la puissance invaincue des femmes (2018). Mona Chollet y mène une analyse du contrôle social des femmes et interroge la figure de la sorcière, qui peuple notre imaginaire, et nourrit une certaine idée de la femme âgée.

 

 

AOMI OKABE

Aomi Okabe est diplômée de l’Université chrétienne internationale (ICU) de Tokyo, de la Sorbonne et de l’Ecole du Louvre. Après avoir travaillé en tant que conservatrice en chef du musée Mercien Karuizawa pendant 5 ans, elle enseigne dans le département de politique et gestion de l’art de l’Université des arts de Musashino pendant 12 ans, et aux Beaux-Arts de Paris en tant que conférencière et professeure invitée pendant 2 ans. Elle a été chercheuse invitée de l’Université de New York pendant 1 an, avant de devenir Directrice Artistique de la Maison de la Culture du Japon à Paris, en charge des expositions de 2014 à 2020. Depuis 2018, elle est Directrice de la Division Internationale du Comité pour « Ueno, Capitale Globale de la Culture ».

 

 

****************

 

 

Interview de l’artiste Kim Soun-Gui, modérée par Aomi Okabe
Langue : français (avec sous-titres japonais)

 En écho à l’exposition Another Energy, l’artiste Kim Soun Gui répond aux questions de Aomi Okabe sur son œuvre, et la place des artistes femmes dans le monde de l’art.

 

KIM SOUN GUI

Après des études d’art au Collège des Beaux-Arts de l’Université nationale de Séoul, Kim Soun-Gui a déménagé en France en 1971, et y travaille divers arts multimédias, notamment la vidéo, la performance, l’installation, le son, la sculpture, la photographie. Au cours des dernières années, elle a développé un intérêt pour la science et la technologie, élargissant sa production créative à des installations utilisant la robotique et l’IA.

En collaboration avec : Mori Art Museum

 

****************

 

 

Carte blanche aux femmes du groupe Saitama Gold Theater !
Langue : japonais

Dans ces lectures, 17 femmes prennent la parole et créent en tant que personne âgée aujourd’hui, repensant l’être ensemble. Nous les avons invitées à lire un extrait d’un ouvrage choisi par chacune d’entre elles, et à expliquer ce choix. Plongée dans leurs imaginaires.

 

Saitama Gold Theater

Le Gold Theater Saitama a vu le jour en 2006. Idée originale de Yukio Ninagawa, ce groupe de spectacle vivant pour seniors affirme que «la vieillesse est la preuve que vous avez vécu des émotions profondes et vécu de nombreux jours. L’expressivité physique couplée à cette histoire personnelle peut aider à découvrir de nouvelles perspectives. » Cette troupe comprend aujourd’hui 34 artistes et performeurs, 9 hommes et 25 femmes, âgés de 70 à 95 ans (l’âge moyen en avril 2021 était de 81,3 ans).

Depuis leur première représentation Senjyo no picnic, écrit par Ryo Iwamatsu et mis en scène par Yukio Ninagawa, en juin 2007, le groupe a interprété des œuvres écrites spécialement pour eux par de grands dramaturges japonais contemporains. Le groupe a connu des succès à l’étranger, et a notamment été invité à présenter son travail à Paris (2013, 2014), à Hong Kong (2014), et en Roumanie (2016). En 2018, ils ont présenté Wareware no moromoro, version Gold Theater printemps 2018, conçu et mis en scène per Hideto Iwai. La même année, ils ont participé au Festival International des arts de la scène « World Gold Festival 2018 », axé sur les personnes âgées, pour présenter la version Urawa du théâtre errant Yomichi ni hi ha kurenai, écrite et mise en scène par Naoki Sugawara, et BED, écrit et mis en scène par David Slater, deux spectacles en plein air.

En 2019, en collaboration avec le Saitama Next Theatre, la troupe a donné une lecture publique de Nina’s Cotton, une création écrite par Takahiro Fujita de la compagnie Mum et gypsy.

https://www.saf.or.jp/gold_theater/index.html

 

Co-organisation : Saitama Arts Foundation

 

 

 

Merci à Isabelle Boinot pour l’illustration du visuel du programme « La représentation des femmes âgées, dans l’art et la société », issue de son ouvrage Toshiyori, trésors japonais, à paraître en 2022 aux éditions L’Association.

http://i.boinot.free.fr/

 

 

05
29
08
31
  • 2021-05-29 - 2021-08-31
  • 03-5206-2500 (Institut français du Japon - Tokyo)