_© 2017 LFP-Les Films Pelléas – Frakas Productions – ARTE France Cinéma – Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma

 

※En raison de l’évolution de la situation en France liée à l’épidémie du coronavirus, la venue de Serge Bozon au Japon dans le cadre du Mois de la Critique ne pourra pas êtremaintenue. La projection du film Madame Hyde et la discussion avec le critique Hidetake Yuki après la projection du 16 avril 2020 à kino cinéma Yokohama Minatomirai sont également annulées.

Nous nous excusons pour le désagrément occasionné et vous remercions de votre compréhension.

Le jeudi 16 avril 2020 à kino cinéma Yokohama Minatomirai

19h00  Madame Hyde de Serge Bozon

 

(France/2018 /96 min/ couleur/digital/VOSTJ)
Avec Isabelle Huppert, Romain Duris, José Garcia

Madame Géquil est une professeure excentrique que ses collègues et ses élèves méprisent. Par une nuit de tempête, elle est frappée par la foudre et s’évanouit. Lorsqu’elle revient à elle, elle se sent différente. Mais pourra-t-elle désormais contenir la puissante et dangereuse Madame Hyde?

*suivi d’une discussion entre Serge Bozon et Hidetake Yuki

 

 

Serge Bozon

« Aujourd’hui Serge Bozon, né en 1972, apparaît comme un hériter de Mocky, tout en proposant quelque chose de profondément original. Humour absurde qui se déploie secrètement, goût du complot et de l’énigme, de la sécheresse du trait et de la vitesse de l’expression, et surtout refus de l’attirail séducteur du cinéma « art et essai » : voici en quelques mots la recette du cinéma de Serge Bozon, entre rupture et tradition, invention et citation. Ancien critique, Serge Bozon cinéaste porte en lui la mémoire d’une contre-histoire du cinéma français, hors des sentiers battus. La France est le grand sujet de ses films : son histoire (La France, justement), ses institutions républicaines (la police dans Tip Top, l’école dans Madame Hyde), traitées dans un style farouchement antinaturaliste, musical, dissonant. Avec panache Serge Bozon, dandy cinéaste, maintient en vie la flamme d’un cinéma débarrassé de son aura pseudo culturelle, mais riche d’une croyance indéfectible en la mise en scène. » Olivier Père

 

 

Tarifs d’entrée aux projections : plein tarif 1500 yens / 1300 yens pour la 2ème fois (vente uniquement au guichet, nécessité de montrer le ticket) / adhérents de kino cinéma 1000 yens / adhérents de l’institut français 1200 yens (vente uniquement au guichet)
Les billets seront mis en vente 2 jours avant le jour de la projection sur le site de kino cinéma (à partir de 0:00-), et au guichet (à partir de l’ouverture de kino cinéma Yokohama Minatomirai) Emplacement réservé. Ouverture des portes 10 min avant la projection.

 

 

 

04
16
  • 2020-04-16 - 2020-04-16

<< 2e édition du Mois de la critique – nouveaux rendez-vous du cinéma français