cinema1603160318

Résident de la Villa Kujoyama en 2011 et auteur de plusieurs films sur l’histoire, l’art et la société japonaise, Marc Petitjean propose une sélection d’œuvres réalisées par d’anciens résidents de la Villa Kujoyama. Comment les cinéastes Français voient-ils le Japon ? Eric Baudelaire s’est intéressé à l’exil politique au Liban d’un activiste d’extrême gauche. Cagla Zenciri et Guillaume Giovanetti ont imaginé une fable contemporaine en s’inspirant de légendes japonaises. Laetitia Mikles s’est penchée sur l’univers subtil de la cinéaste Naomi Kawase. Mélanie Pavy et Idrissa Guiro ont interrogé la mort et la fragilité du lien familial. Christian Merlhiot a réalisé une chronique poétique, évoquant un mode de vie alternatif dans l’après Fukushima. Ces regards divers témoignent de la force inspiratrice du Japon et offrent en retour au public japonais l’opportunité d’un échange : comment va-t-il percevoir ces films et l’image des Japonais qui est proposée ?


03
16
03
18
ouverture des portes : 20min avant la projection
plein tarif : 500 yens, étudiants et adhérents : gratuit
Institut français du Japon - Tokyo (03-5206-2500)



Regards de cinéastes français sur le Japon: Carte blanche à la Ville Kujoyama

2016-03-16 Sic, L’anabase de May
2016-03-16 Cendres
2016-03-17 Ningen
2016-03-17 Slow Life
2016-03-17 Rien ne s’efface et Tokyo Freeters, suivis d'un débat entre Karin Amamiya et Marc Petitjean
2016-03-18 Trésor vivant