Suite aux attentats survenus à Paris vendredi dernier, Emmanuel Demarcy-Mota est retenu à Paris jusqu’au 20 novembre inclus, afin d’être présent pour les représentations prévues, et maintenues, au Théâtre de la Ville et au Festival d’Automne.

Le Labo du jeudi 19 novembre à l’Institut français de Tokyo est donc annulé.

En revanche, l’équipe du Théâtre de la Ville maintient sa venue au Japon : les représentations du spectacle Rhinocéros auront lieu comme prévu au théâtre de Saitama.

Un temps de discussion et d’échange avec Emmanuel Demarcy-Mota est organisé lundi 23 novembre, à la suite de la dernière représentation de Rhinocéros.
Plus de détails ici.

Labo 8

Le Labo vol.8
Rencontre entre Satoshi Miyagi et Emmanuel Demarcy-Mota
modérée par Kentaro Matsui

 

 

Dans le cadre du Festival/Tokyo, le metteur en scène et directeur du Théâtre de la Ville de Paris, Emmanuel Demarcy-Mota, a été invité par le Théâtre de Saitama à présenter sa mise en scène de la pièce d’Eugène Ionesco, Rhinocéros. Satoshi Miyagi, directeur artistique du Shizuoka Performing Arts Center, présente quant à lui sa version du Songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare.
Le Labo leur donne l’occasion de se rencontrer et d’échanger sur leur travail, et notamment sur la question du rire. A travers notamment l’exemple des deux pièces comiques présentées par le Festival/Tokyo, les deux metteurs en scène évoqueront leurs approches respectives du comique dans leur travail : comment, au travers du comique, questionner le politique, les conventions sociales, les travers du monde moderne.

 

 

Date : le jeudi 19 novembre 2015 de 19h à 21h
Lieu : Institut français du Japon – Tokyo, Espace Images
Entrée : 500 yens, gratuit pour les étudiants et adhérents de l’Institut
(Sans réservation. Ouverture de la billetterie à 18h00)
En japonais et français (traduction simultanée)

 

 

EDM2

(c) Jean-Louis Fernandez

Emmanuel Demarcy-Mota

Né en 1970 à Neuilly-sur-Seine, France, il est actuellement le directeur du Théâtre de la Ville et du Festival d’automne, à Paris. Après des études de philosophie, psychologie et théâtre, il démarre son parcours de metteur en scène au Théâtre de la Commune, Centre dramatique national d’Aubervilliers, avec L’Histoire du soldat de Ramuz. Avec son collectif d’acteurs, il travaille ensuite les textes du répertoire européen (Wedekind, Kleist, Marivaux, Molière, Erdmann…). En 2002, il est nommé à la direction de La Comédie, Centre dramatique national de Reims. Il y construit un collectif artistique, défend de jeunes auteurs, français comme étrangers, et ouvre la programmation aux musiques du monde. En 2008, il est nommé directeur artistique du Théâtre de la Ville, où il y présente ses créations théâtrales (Casimir et Caroline d’Horvath, Six personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello, Victor ou les Enfants au pouvoir de Roger Vitrac, Rhinocéros d’Eugène Ionesco, Le Faiseur de Balzac, et prochainement Alice et autres Merveilles de Fabrice Melquiot), et maintient la pluridisciplinarité de la programmation (danse, théâtre, programmes pour l’enfance et la jeunesse, musique classique et musique du monde). Il a également construit des collaborations de long terme avec les théâtres de Lisbonne, Moscou, Londres, New York, et Tokyo (théâtre de Saitama). Il dirige également le Festival d’Automne depuis 2011.

 

Le spectacle Rhinocéros d’Eugène Ionesco, mis en scène par Emmanuel Demarcy-Mota, jouera au théâtre de Saitama les samedi 21, dimanche 22 et lundi 23 novembre. Plus d’infos ici.

 

 

Miyagi 2

(c) Ryota Atarashi

Satoshi Miyagi

Né en 1959 à Tokyo. Après des études d’esthétique à l’université de Tokyo, Satoshi Miyagi choisit de se consacrer au théâtre. Il apprend avec les professeurs Yushi Odajima, Moriaki Watanabe ou Hachiro Hidaka. Il fonde sa première compagnie en 1980, mais continue des recherches personnelles, notamment avec des performances en solo. En 1990, il crée une seconde compagnie, Ku Na’uka, avec laquelle il développe ce qui deviendra une méthode de travail, basée sur la gymnastique orientale et des alternances de rôle entre comédiens – comme lorsque chaque personnage est interprété par deux acteurs : le premier raconte et le second évolue sans parler. Outre cette distance entre les corps et les mots, il hérite de certaines techniques des formes traditionnelles du théâtre japonais : le bunraku, et le kabuki qui s’en inspire. Satoshi Miyagi a ainsi abordé les tragédies grecques – Antigone de Sophocle, Médée d’Euripide –, mais aussi le théâtre shakespearien avec Othello et le théâtre anglo-saxon plus contemporain, Salomé d’Oscar Wilde ou Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, ainsi que des textes d’auteurs japonais. Depuis 2007, il dirige le Shizuoka Performing Arts Center, fondé en 1997 par Tadashi Suzuki, plateforme de création japonaise ouverte aux metteurs en scène étrangers. Satoshi Miyagi est aujourd’hui considéré comme un des grands novateurs du théâtre japonais et reconnu à ce titre dans le monde entier.

 

Le spectacle Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, mis en scène par Satoshi Miyagi, jouera à Nishi-Sugamo Arts Factory, le samedi 31 octobre, dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 novembre. Plus d’infos ici.

 

 

Matsui Kentaro

Né en 1956. Producteur, critique de théâtre. Il dirige depuis 2010 Kirari Fujimi, centre culturel de la ville de Fujimi (Saitama).KentaroMatsui
Membre de la compagnie Black Tent Theatre de 1980 à 1996, il a ensuite été programmateur au Setagaya Public Theatre depuis son ouverture en 1997 jusqu’en 2008. Il y a produit plusieurs spectacles en collaboration avec des théâtres et artistes d’Asie et d’Europe, organisé des ateliers et conférences, et y était également responsable des projets d’édition.
En 2009, il a fondé le Asian Theatre Centre for Creation and Research, dont le but est de créer des réseaux professionnels japonais et asiatiques, et de favoriser les co-productions.
Il enseigne actuellement dans les universités de Waseda, Gakushuin et Keio.

 

 

Les Labos de la création
L’Institut français du Japon – Tokyo a inauguré à partir d’avril 2015 un nouveau cycle de rencontres, intitulé les Labos de la création.
Par le dialogue et le croisement de points de vue d’intervenants français et japonais, ces rencontres s’attachent à mettre en lumière le travail d’artistes et de penseurs de la scène contemporaine. Ce cycle propose donc au public un regard réfléchi sur l’actualité artistique française et japonaise, un état actuel et de la création dans les domaines des arts visuels, des arts de la scène, du cinéma et de la pensée critique. Il s’agira également à travers lui de construire une mémoire originale du passage d’artistes et de penseurs français dans leur rencontre avec le Japon.

  ft15-logo-color

11
19
  • 2015/11/19
  • 19:00 - 21:00
  • 500 yens pour les non-adhérents / gratuit pour les étudiants et adhérents de l’Institut
  • 03-5206-2500
  • avec traduction simultanée
  • Institut français du Japon - Tokyo, Espace Images
    15 Ichigaya-funagawara-machi, Shinjuku-ku Tokyo