Forum franco-japonais sur la transition écologique

Dans la perspective de la 21ème Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP21), qui se déroulera à Paris en décembre 2015, se tiendra le 18 mai 2015 au Nihonbashi Mitsui Hall, un forum franco-japonais sur la transition écologique.

 

Laurence TubianaLaurence Tubiana
Ambassadrice en charge des négociations climatiques

Je me réjouis de l’organisation à Tokyo de cet important forum, qui abordera plusieurs des questions clés qui feront l’objet de négociations durant la 21ème Conférence des Parties à la Convention climat des Nations-Unies, qui se déroulera à Paris en décembre 2015.

Cette Conférence constitue une occasion historique de conclure un accord universel contre le réchauffement climatique. L’accord recherché présente deux particularités : il devra être suffisamment flexible pour servir de cadre à l’action contre le dérèglement climatique durant des décennies et, en même temps, suffisamment précis pour accélérer, dès son adoption, la transition vers des économies résilientes et sobres en carbone.

Aux côtés de l’accord proprement dit, on trouvera les « contributions nationales » : ce que chaque pays est prêt à faire chez lui pour participer à l’effort commun. L’Union européenne, la Chine et les États-Unis ont montré la voie ces dernières semaines : nous espérons désormais que le Japon leur emboite le pas.

Le volet financier devra être un gage d’équité et de solidarité pour aider les pays les plus pauvres à poursuivre leur transition vers des économies résilientes et sobres en carbone.

Enfin un « agenda des solutions » permettra de rassembler tous les acteurs – villes, régions, entreprises, société civile – qui, aux côtés des gouvernements, agissent concrètement sur le terrain dans la lutte contre le dérèglement climatique et ses effets. La France souhaite en effet qu’au-delà des engagements pris, Paris Climat 2015 soit aussi une « conférence des solutions ».

Ces quatre piliers – l’accord, les contributions, les finances et les initiatives parallèles – devront nous permettre de poser un pied dans l’après-carbone.

Le succès de la COP21 dépend de tous: des États et donc des décisions que prendront les gouvernements naturellement, mais aussi, parce que ce défi implique une transformation profonde de la façon dont nous produisons et dont nous consommons, de l’ensemble de la société civile, entrepreneurs, maires, chercheurs, citoyens.

Je veux saluer à ce titre l’engagement de nos partenaires japonais, au premier rang desquels le Ministère de l’Environnement et l’IGES, l’entreprise Mitsui Fudosan et les quotidiens Nikkei et Asahi, qui apportent leur soutien à l’Ambassade de France pour l’organisation de cet événement. Je veux aussi remercier M. Yoichi Masuzoe, Gouverneur de la ville de Tokyo, qui en assurera la conclusion. Nous travaillons beaucoup avec nos collègues japonais à la construction de partenariats technologiques dans le cadre de « l’agenda des solutions ». Tous témoignent de la volonté forte du Japon de participer activement à la réussite de cette conférence que nous souhaitons historique.

J’espère que ces débats utiles permettront au public d’appréhender l’ensemble des enjeux propres à la transition écologique – pour ensuite, j’en suis sûre, s’y engager pleinement comme acteurs et citoyens.

Bons débats à tous.

 

 

MOCHIZUKI YoshioMOCHIZUKI Yoshio
Ministre de l’Environnement

 

boutonOuvrireProgrammeFr


boutonDownloadProgrammeFr
 

boutonOuvrireFormeFr

 

 
フランス大使館+アンスティチュ・フランセ日本環境省 Ministère japonais de l'environnement公益財団法人地球環境戦略機関(IGES) The Institute for Global Environmental Strategies (IGES)持続可能開発・国際関係研究所(IDDRI) Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI)三井不動産株式会社 Mitsui Fudousan inc.朝日新聞社 Journal Asahi日本経済新聞社 Jounal Nikkei国連広報センター Centre d’information des Nations-Uniesヴェオリア・ジャパン株式会社 Veolia Japanサンゴバン株式会社 Saint-GobainANA

 

05
18
Entrée libre, Inscription en ligne


Nihonbashi Mitsui Hall
Coredo Muromachi 4F, 2-2-1 Nihonbashi-Muromachi, Chuo-ku, Tokyo Tokyo