(C)2017 – WAITING FOR CINEMA – GAUMONT – FRANCE 2 CINEMA – ALICELEO

Co-organisé par la Délégation de l’Union européenne au Japon, les Ambassades des États membres de l’UE et leurs instituts culturels, le Festival EU Film Days a pour but de présenter le meilleur du cinéma européen au Japon.

Cette année, compte tenu de la situation liée à l’épidémie du coronavirus, les projections prévues initialement à Tokyo, Kyoto et Hiroshima ont malheureusement du être annulées. A la place, il a été décidé d’organiser l’édition 2020 du festival entièrement en ligne, sur la plateforme VOD Aoyama Theatre : https://aoyama-theater.jp/

Sur cette plateforme, 21 films européens (dont 7 présentés pour la première fois au Japon) seront proposés au public de cinéphiles japonais du 12 au 25 juin prochains.

Le film français de la sélection est Barbara (2017) de Mathieu Amalric, avec Jeanne Balibar. Le film sera disponible sur la plateforme du 12 au 18 juin (7 jours).

Site officiel

Plateforme VOD (en japonais) 

 

Barbara

(2017 /France /99min /couleur /digital /VOSTJ)
de Mathieu Amalric
avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani, Aurore Clément, Grégoire Colin

Barbara raconte l’histoire d’Yves Zand, un réalisateur qui prépare un film sur la chanteuse Barbara en étudiant des images d’archives et la musique. Brigitte, l’actrice, étudie soigneusement le caractère, les gestes, les manières et les intonations de la célèbre chanteuse qu’elle interprète. Au fur et à mesure du tournage, Brigitte fusionne peu à peu avec le personnage, apprenant les partitions et imitant ses expressions, au point de troubler le réalisateur.

Barbara a reçu le Prix Jean Vigo 2017, le Prix de la poésie du cinéma – Un Certain Regard lors Festival de Cannes 2017, et le César de la meilleure actrice 2018 pour l’interprétation de Jeanne Balibar.

 

« Si vous filmez quelqu’un au travail, ça permet de raconter des choses. On ne voulait pas que la forme tue la sensualité des chansons. Sa musique, ses sons, sa voix, son rythme, vous attrape aux tripes. » Mathieu Amalric

Par la construction très élaborée et musicale de son film, et grâce à Jeanne Balibar (quelle autre actrice française aurait pu faire ça ?), Amalric est parvenu à retrouver l’essence de cette sophistication sincère, de cette artificialité franche qui rendent les chansons de Barbara si émouvantes et uniques.” Marcos Uzal, Libération

06
12
06
25
  • 2020-06-12 - 2020-06-25
  • 00:00
  • 300 yens par film - il est également possible d’acheter plusieurs films (package)

<<