Posted

Stéphane Martin Conseiller Culturel de l'ambassade de France au Japon Directeur de l'Institut français du Japon

Dans un contexte inédit, la rentrée 2020 sera marquée par l’innovation et la créativité tout en s’adaptant aux conditions nouvelles qu’impose la situation sanitaire. Nos établissements de Tokyo, Yokohama, Kyoto, Osaka, Fukuoka et Okinawa, tout comme la Villa Kujoyama, se sont mobilisés pour vous proposer le meilleur de la culture française, sous ses aspects les plus stimulants. Toutes les manifestations proposées prendront naturellement en compte les impératifs sanitaires. Paradoxalement, l’épidémie de Covid a démultiplié les initiatives dans le domaine digital et ouvert des horizons dématérialisés jusque-là sans doute trop peu fréquentés. La saison prochaine en fera un point d’accès privilégié à l’offre de l’Institut français du Japon.

2021 sera marquée par deux événements majeurs: l’ouverture du nouvel Institut de Tokyo remodelé par l’architecte japonais Sou Fujimoto et le début de la Saison de la France au Japon. Menée par sa commissaire, Diane Josse, la Saison présentera dans tout le Japon, à partir d’octobre 2021, un panorama inédit création française.

J’ai pris avec bonheur et fierté la direction de ce réseau il y a quelques jours seulement, après avoir dirigé pendant vingt et un ans un musée parisien, le Quai Branly-Jacques Chirac dont la raison d’être est le dialogue des cultures. Dans les pas de mon prédécesseur Pierre Colliot et de l’équipe qu’il a su rassembler autour de lui, je souhaite continuer à diversifier et enrichir les perspectives sur la France qu’ouvrent, dans tout le Japon, les différentes composantes de l’Institut français.

Apprendre la langue de Molière et de Michel Houellebecq, mais aussi prendre part au mouvement culturel français dans ses diversités et son constant renouvellement: c’est l’invitation que vous lance l’équipe de l’Institut français du Japon.

Bonne rentrée à toutes et à tous.

Stéphane Martin
Conseiller culturel de l’ambassade de France au Japon
Directeur de l’Institut français du Japon